Catégories
Témoignage

La sensibilité de Marc (Par Martine)

La sensibilité de Marc


Marc est décédé au mois d’Août 2020 des suites d’un accident de vélo. Témoin de la scène et amie proche de Marc cela m’a beaucoup touchée. Le texte qui suit n’a pas pour but de rendre hommage, de tomber dans la sensiblerie ou de m’épancher sur la grandeur de cet homme mais plutôt de sensibiliser les lecteurs à ce qu’est la sensibilité.

La première rencontre avec Marc s’est faîte dans un café. Lui et moi, nous saluions à chaque fois que nous nous croisions par simple courtoisie. Nous échangions les salutations d’usages sans plus. Un jour, nous nous sommes vu dans un autre endroit toute de suite après nous être croisés au café. « Ça l’air que nous sommes dû pour nous rencontrer!» Je lui ai dit en lui tendant la main et me présentant. Surpris et amusé, Marc a souri, a pris ma main et s’est présenté également. Nous avons échangé quelques minutes puis, suite à ce que je lui ai partagé ce que je fais comme métier ( accompagnatrice auprès de personnes en perte d’autonomie/ avec démences), il m’a dit qu’il venait d’écrire un livre et qu’il m’en offrait un exemplaire. Il est allé chercher le dit livre qui sortait de l’imprimeur et était dans le coffre de sa voiture puis me l’a donné. Le livre en question; Comprendre la mort, m’a été d’une grande utilité dans la compréhension du sujet. Ironie du sort, cela m’a aidé à comprendre sa propre mort. Nous avons pris rendez-vous à ce moment-là pour nous revoir afin que je lui partage mes impressions sur le livre. Une fois la rencontre venue, nous étions l’un en face de l’autre en silence. Marc, observant mon malaise; je ne connaissais pas ses attentes et ses intentions, j’étais un peu sur mes gardes, il m’a dit : « Je suis ici avec toi pour être ton ami» Cette simple phrase a eu pour effet de m’apaiser énormément et d’avoir assez confiance pour m’ouvrir à lui. À partir de ce jour et jusqu’à la toute fin, nous avons eu cette belle et grande amitié entre nous. Marc a toujours eu la capacité de reconnaître la sensibilité, la beauté, l’expression de l’Amour, la joie, la paix, l’harmonie et l’intelligence d’une personne et de son travail. Un jour, nous étions ensemble et j’ai reçu un appel pour le travail. Je devais simplement passer pour aller chercher quelque chose chez une cliente. Marc m’accompagne. La dame était enchantée et elle tient à nous recevoir en bon et due forme. Elle nous sert des grignotines avec un verre de rosé. La dame en question a plus de 85 ans et il lui est difficile de se mouvoir, de retrouver ses mots mais a une incroyable joie de vivre, un rire contagieux et un humour très vif. En sortant de chez la dame, je remarque les yeux rougis et la gorge nouée de Marc. Je sais qu’il fait une réaction allergique au chat et la dame en a un avec de longs poils mais ce n’est pas tout à fait cela. Marc nomme, tout ému; «Elle est belle cette dame; pétillante, drôle, généreuse…» C’est une des première fois qu’il a exprimé et m’a laissé voir sa grande sensibilité.

Un autre facteur qui caractérisait sa sensibilité et qui l’aidait à rester en équilibre était l’importance qu’il accordait à sa paix, à rester en harmonie. Pour lui, un des aspects qui faisait que nous puissions être amis était qu’il pouvait se reposer; qu’il n’avait pas à travailler, à s’ajuster à mon énergie, bref qu’il avait la paix. Nous avons passé d’innombrables soirées à jouer au Crib, à aller se promener, à profiter d’un bon repas concocté, à jouer à des jeux de société avec ma fille, à écouter de la musique et des films… Il retrouvait la paix et l’harmonie aussi lorsqu’il regardait de beaux films avec des paysages à couper le souffle, du raffinement que ce soit dans les costumes ou les dialogues et dans un film avec un rythme lent où l’on peut apprécier les nuances du silence, du regard et le choix des mots. Il me taquinait en me surnommant Coco suite à notre visionnement du film Coco avant Chanel. Il disait retrouver chez moi la prestance, l’autonomie et la détermination de cette femme.

Pour la musique, il aimait le smooth jazz, Chet Baker…Un jour, il m’a fait regarder un concert live des Bee Gees. Il me faisait remarquer l’incroyable harmonie entre les membres de ce trio; chacun ayant leur voix propre, leur identité et partageant la scène
sans qu’aucun des trois veule prendre tout le plancher.
La dernière année avant son décès, Marc était en couple. J’ai pu rencontrer et me lier d’amitié avec sa conjointe. Ce fût pour moi une grande joie que Chloé soit à l’aise à ce que Marc soit un ami et qu’en plus, elle devienne une amie et une alliée. Durant cette année, nous avons eu l’occasion de souper ensemble et de jouer à des jeux de société. Marc, dans sa sensibilité, a toujours fait en sorte que Chloé se sente la seule femme qui compte à ses yeux. Pour ma part, de le voir en couple avec une femme qui l’aimait et qu’il aimait me réjouissait pour lui. Marc a souffert de nombreuses années à ne pas avoir réalisé de couple. Il souffrait de ne pas pouvoir aimer et de ne pas être englobé dans une énergie féminine d’Amour, de petites attentions et de plaisirs partagés.

Il a trouvé en Chloé une amie, une confidente, une amante, une support et une alliée. Même s’il nommait n’avoir besoin de personne et d’être bien seul, il a pu entrouvrir son cœur et se laisser aller à aimer. Ils ont été là l’un pour l’autre avec écoute et respect. Chloé a été auprès de lui malgré les souffrances qu’il a vécu; Marc avait des ennuis de santé qu’il a peu laissé transparaître mais dont Chloé a été témoin au quotidien. La dernière fois que j’ai vu Marc de son vivant, il m’a encouragé à ce que je poursuive dans mon projet; « Il faut que ça se réalise, le monde en a un réel besoin.» qu’il m’a dit. Je conserve ce moment de même que tous les beaux et réjouissants moments lorsqu’il m’arrive d’avoir une pensée à son égard. Ce qu’il laisse comme héritage est sans contredit tout son travail mais aussi, pour tous ceux qui l’ont côtoyé, une plus grande ouverture à capter la sensibilité des autres. Cette grande sensibilité caractérisait Marc et il en a fait son image de marque dans chacun de ses enregistrements, écrits, conférences et rencontres.

Martine alias Coco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *